shadow

Dossier d’inhabitabilité (part.2)

Pour information, voici les éléments du courrier de la ville de Liege, et notre réponse :

  1. Demande de conformité électrique : Voici la preuve demandée : 180622 HC126 RDC Conform Elect
  2. Demande de conformité gaz : Voici la preuve demandée : Attest. Conformité Gaz (déjà envoyé en 2016 !)
  3. Détecteur incendie : Existe depuis 2009 et remplacé 2016 à la demande de la ville
  4. Remplacement tuyau de gaz de la cuisinière : Remplacé en 2016 (voir photo ci-contre)
  5. Preuve de sous-numérotation : HC126 Sousnumerotation

Le 8 juillet 2016, malgré les documents fournis, la Ville ignore les informations mais n’en avertit pas le propriétaire.

Sans autre préavis, la ville attendra le 04 mai 2018 pour prendre une décision d’inhabilité de l’immeuble au vu des soi-disant risques encourrus. On constatera que si il y avait eu un risque réel de fuite de gaz, l’immeuble avait 22 mois pour exploser. On s’interrogera d’ailleurs sur l’à propos de cet arrêté inique qui apparaît à l’instant où l’immeuble est mis en vente. On s’interrogera aussi sur la logique d’une telle décision basée sur une visite unique de fin 2015 et l’absence de visite depuis lors (N’eut-il pas été logique que la Ville de Liege envoie un agent vérifier si les travaux avaient été effectués avant de prendre une telle décision ?).

L’appartement dispose d’ailleurs aussi d’un PEB.

Alors, pour quelle raison cet acharnement quand de nombreux immeubles sont dans une situation d’urgence et de dangerosité bien plus élevée ?

Je veux croire qu’il s’agit ici d’un mauvais hasard mais, dans notre appel au SSSP, le responsable – Christophe Negami – s’est montré ouvert et compréhensif tout en indiquant qu’il s’agit de la responsabilité de l’inspecteur, Monsieur Quentin Dupuis. En tentant d’obtenir Monsieur Dupuis au téléphone, sa collègue refusa de me donner son nom, m’indiquant d’abord que l’organisme qui avait fait la conformité gaz n’était pas agrée (ce qui n’est pas vrai) mais qu’il lui suffisait d’une photo du tuyau de gaz et ce, malgré la conformité. Le service SSSP m’avait promis une réponse, ne fut-ce que par email, ce que j’attends encore depuis 8 semaines.